Le Mythe du retour Agrandir

Le Mythe du retour

Les artistes scandinaves en France de 1889 à 1908

0.00 CHF TTC

Les artistes du monde entier se ruèrent vers Paris à la charnière du xixe et du xxe siècle. Pourtant, les années 1889 à 1908 sont généralement considérées par l’histoire de l’art scandinave comme une période nationaliste venant après deux décennies d’influence française. La France aurait été subitement abandonnée par les artistes scandinaves après l’Exposition universelle de 1889, et ceux-ci ne se seraient tournés de nouveau vers Paris qu’en 1908 avec la venue en France des élèves d’Henri Matisse. Mais cette thèse du « retour au pays » est-elle réellement fondée ? S’appuyant sur des sources scandinaves aussi bien que françaises (en particulier le dépouillement exhaustif des catalogues de Salons parisiens, les correspondances conservées à l’Académie royale des beaux-arts de Suède et dans les archives d’Auguste Rodin), cet ouvrage nous dévoile une nouvelle vision de l’histoire de l’art scandinave autour de 1900. Prenant en compte également l’accueil critique de ces artistes en France, il met au jour la vivacité de toute une communauté d’artistes, largement méconnue jusqu’à ce jour : plus de 380 artistes suédois et norvégiens parmi lesquels on retrouve notamment Edvard Munch, Anders Zorn, Julia Beck, Frits Thaulow, Edvard Diriks, Agnès de Frumerie, Nils Barck, Ambrosia Tønnesen et Carl Milles. On découvre les carrières souvent couronnées de succès ainsi que les liens étroits de cette communauté avec le milieu artistique cosmopolite parisien. Ainsi l’auteur analyse et démonte l’origine et la création de ce « Mythe du retour » en se livrant pour finir à une critique fine de l’historiographie d’hier et d’aujourd’hui.

Donner votre avis

Le Mythe du retour

Le Mythe du retour

Les artistes du monde entier se ruèrent vers Paris à la charnière du xixe et du xxe siècle. Pourtant, les années 1889 à 1908 sont généralement considérées par l’histoire de l’art scandinave comme une période nationaliste venant après deux décennies d’influence française...

Donner votre avis

Sommaire détaillé

PRÉFACE professeur Tomas Bjôrk

INTRODUCTION
Sujet et questions abordés
Méthodologie et sources
Bilan des recherches antérieures

PROLOGUE: LE CONTEXTE HISTORIQUE
Condition des artistes scandinaves dans leur pays
Séjour en France des artistes scandinaves avant 1889

PREMIÈRE PARTIE

Une carrière française
Les vétérans de la colonie suédoise de Paris
Les paysagistes suédois installés aux abords de Paris
Les peintres mondains
Les peintres norvégiens en France
Les médailleurs et les graveurs de monnaies à Paris autour de 1900
L'accroissement du nombre de femmes sculpteurs scandinaves
Le rôle de Paris dans l'émergence des arts du feu et des arts décoratifs

Artistes en France durant la décennie "nationaliste"
Deux icônes du courant nationaliste suédois et leurs liens avec la France
Les Scandinaves exposant avec l'Union des femmes peintres et sculpteurs
Les sculpteurs liés à l'Académie suédoise
La consécration française: l'exemple de quelques artistes médaillés
Artistes présents à Paris en dehors des circuits officiels des Salons

Une seconde vague d'artistes à Paris vers 1900
Les artistes scandinaves qui ont grandi en France
Les Diriks, les Krohg et les Zoir : des couples d'artistes à Paris
Une importante colonie de sculpteurs
Prédilection des boursiers de l'Académie suédoise pour la France
La découverte du Salon des Indépendants et la diversité de ses membres
La percée des Norvégiennes dans le domaine des arts décoratifs
Deux expressionnistes scandinaves à Paris au début du siècle

Un cas à part
Edvard Munch et la France


DEUXIÈME PARTIE

La continuité du séjour français vue à travers l'étude des Salons parisiens
Exposants scandinaves durant les années « françaises »
La présence scandinave entre 1889 et 1908
Évolution des différentes disciplines artistiques représentées aux Salons parisiens
Variations du ratio d'artistes féminins et masculins parmi les exposants scandinaves

L'identité nationale des artistes scandinaves
Le mouvement du romantisme national et le nationalisme scandinave
Une culture tierce chez les artistes expatriés
La vaste communauté artistique et intellectuelle scandinave à Paris

Qui sont les artistes qui rentrent et pourquoi ?
Quelques cas précis qui faussent les statistiques du retour
Retour au pays des artistes phares de la Fédération des artistes suédois
Nouveaux moyens d'existence en Scandinavie : expositions, écoles et mécènes
Les raisons économiques du retour et les colonies rurales d'artistes en Suède
Le cas norvégien : retour en France de certains artistes nationalistes

La mise à l'écart des artistes expatriés
L'Exposition universelle de 1889 : l'exclusion des artistes issus de l'Académie suédoise
La mainmise de la Fédération sur l'Exposition universelle de 1900
L'échec de l'Exposition scandinave du Salon d'automne de 1906
Les artistes expatriés oubliés, exclus de l'histoire de l'art scandinave

La désaffection à l'égard de la France : une historiographie faussée
La question du retour des artistes dans l'historiographie suédoise
Le retour au pays vu par les historiens norvégiens
Interprétation et perception du retour au pays : une vision internationale
Après 1908 : un renouveau d'intérêt pour Paris?

CONCLUSION

ANNEXES
Les Scandinaves aux Salons parisiens de 1889 à1908

SUMMARY
The Myth of Return : Scandinavian Artists in France from 1889 to1908

SOURCES MANUSCRITES

BIBLIOGRAPHIE

INDEX DES NOMS PROPRES

CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES



Titre Le Mythe du retour
Sous-titre Les artistes scandinaves en France de 1889 à 1908
Édition Première édition
Volume 119
Auteur Vibeke RÖSTORP
Collection Varia
Numéro 25
Langue Français
Date de première publication du titre 19/05/2017
Avec Index; Bibliographie; Appendice(s)
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-600-05800-1
GTIN13 (EAN13) 9782600058001
Référence 25-119
Date de publication du format 19/05/2017
Nb de pages 450
Illustrations 142 illustrations
Illustrations, noir et blanc, Illustrations, couleur
Format 184 x 257 cm
Poids 1380 gr
©2013-2017 Librairie Droz