Buste d'Eugénie Droz.

 

 

 

 

 

 

Portrait-charge de Thierry Vernet

 

 

 

« Installée dans la maison du cheval d'airain que François Ier donna à Clément Marot en 1539,

la Librairie Droz a été fondée en 1924 par Eugénie Droz,

élève diplômée de l'Ecole pratique des Hautes Etudes et docteur ès lettres ».

 

 

      


         

 Historique

   

Telle fut la notice qui figura longtemps en tête des catalogues de la maison d'édition.      

                

II fallait de l'intelligence, du cran et du caractère à une femme pour fonder et diriger une maison d'édition dans le Paris des années folles. C'est en décembre 1924 exactement que la neuchâteloise Eugénie Droz, alors âgée de trente et un ans, publia ses premiers livres, avec pour adresse le 13 avenue Félix-Faure, dans le XVe arrondissement, son adresse personnelle.

                              

Ce fut bientôt l'inévitable VIe et le 25 rue de Tournon, dans cette maison donnée par un roi à un poète.

L'érudite demoiselle resta à Paris jusqu'en 1947, date de son installation au 8 de la rue Verdaine à Genève. 

                                                                              

    

     Dès l'origine l'ancrage genevois de la maison était inscrit, sinon dans les astres, du moins sur la page de tous les titres, puisqu'Eugénie Droz avait choisi comme marque celle de l'imprimeur Jean de Stalle, actif à Genève de 1487 à 1493, et dont le troisième et vraisemblablement dernier livre, un Ars minor de Donat édité par Antonio Mancinelli, qu'il imprime le 15 mai 1493, fut le seul à porter la marque aux quatre putti tenant son propre monogramme.La seule modification qu'osa l'éditrice moderne fut de remplacer les initiales I.S. par les siennes.

 

 

 

     Plus tard, elle voulut que son affaire restât genevoise et, en 1963, c'est à deux jeunes historiens aux intérêts complémentaires, Giovanni Busino et Alain Dufour, qu'elle céda la société. Ils perpétuèrent l'audience scientifique de la maison. En 1966 eut lieu le dernier déménagement; le 11, rue Firmin-Massot étant depuis l'adresse de la Librairie Droz S.A.

    Depuis 1995, une troisième génération a pris la relève et Max Engammare dirige les destinées de la Librairie Droz.

 

 

 

 

        


Politique éditoriale

      

     Entre Paris et Genève depuis près d'un siècle, s'inscrivant dans la longue tradition genevoise de critique textuelle et littéraire, la Librairie Droz a fait de son enseigne un gage de publication d'œuvres universitaires de qualité. Critique littéraire française, histoire des idées, pensée politique, sociologie, droit, linguistique sont autant de domaines couverts par ses publications. Le moyen âge, la Renaissance et le Grand Siècle marquent les temps forts des collections, tandis que l'Antiquité, l'âge classique et le monde contemporain sont largement représentés.

    

    Nous publions chaque année une quinzaine d'éditions critiques de textes littéraires français célèbres ou redécouverts, donnant les variantes de tous les manuscrits collationnés, les états différents du texte et un apparat critique référentiel et explicatif de haute tenue. Ce sont encore des thèses remises sur le métier afin qu'en sorte un livre, des monographies de chercheurs confirmés, des ouvrages collectifs, voire des actes de colloques importants, sous condition que le sujet traité ou l'époque concernée leur confèrent unité et cohérence, qui illustrent nos choix éditoriaux.

    

    Aux collections anciennes, dédiées au Moyen Age et à la Renaissance - "Publications Romanes et Françaises", "Textes Littéraires Français", "Travaux d'Humanisme et Renaissance"-  sont venues s'ajouter des collections qui manifestent une ouverture sur l'époque moderne et contemporaine, ainsi que sur les sciences sociales – "Histoire des Idées et Critique Littéraire", et "Travaux de Sciences Sociales", ces deux collections fondées en 1963, "Travaux de la IVe section de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes", en 1966; etc. La maison a ainsi eu l'honneur d'éditer les travaux universitaires d'André Chastel, Jean Favier, Marc Fumaroli, Henri-Jean Martin, Jean Wirth et tant d'autres, ou de publier les œuvres complètes de Vilfredo Pareto.

    

    Récemment nous avons lancé quatre nouvelles collections: les "Travaux du Grand Siècle", pendant pour le XVIIe siècle des "Travaux d'Humanisme et Renaissance", où de jeunes professeurs cotoyent les maîtres confirmés, "Titre courant" qui reprend des ouvrages majeurs à un format et à un prix du livre de poche – M. Antoine, Baczko, Bataillon, Chastel, Céard, Dahan, Forestier, Fumaroli, Gadoffre, H.-J. Martin, Renaudet, Stoichita, Tervarent...–, les "Cahiers d'Humanisme et Renaissance", lesquels recueillent des études stimulantes et érudites pouvant toucher un public nombreux, "les Seuils de la modernité", qui se sont rapidement imposés comme une collection indispensable d'essais sur la Renaissance, avec des titres inédits de Terence Cave et de Frank Lestringant, entre autres.


©2013 Librairie Droz Powered by Kin SA