Le silence trahi Agrandir

Le silence trahi

Racine ou la déclaration tragique

0.00 CHF

L’éclatante beauté des vers raciniens a exercé une telle fascination sur les critiques, qu’ils ont longtemps négligé cette part de non-dit qu’elle laissait tapie dans l’ombre. La dramaturgie racinienne tire pourtant toute sa force du silence logé en son cœur. Qu’il résulte d’un calcul délibéré ou d’une impuissance à dire, le silence relève aussi bien des ambitions politiques, des codes de civilité, des bienséances théâtrales que des pratiques religieuses. Il représente ainsi la trahison d’une intention que les personnages cherchent à percer et qui maintient en suspens l’intérêt du spectateur. Cette étude se propose de montrer que les tragédies raciniennes s’articulent toutes autour de la profération d’un insupportable aveu. Longtemps caché, retenu, étouffé, il a des effets dévastateurs une fois qu’il est prononcé. En faisant du contrepoint entre silence et déclaration le fondement de sa dramaturgie, Racine sape le bel édifice de la poétique aristotélicienne et impose sa nouvelle vision du tragique. Ce n’est plus la parole qui gouverne l’avancée de l’action, mais les silences qui, loin de la suspendre, la ravivent et la compliquent. Nul besoin de pythie ou de dieux tout-puissants pour condamner l’homme, qui reste libre de se confesser ou de se taire.

Donner votre avis

Le silence trahi

Le silence trahi

L’éclatante beauté des vers raciniens a exercé une telle fascination sur les critiques, qu’ils ont longtemps négligé cette part de non-dit qu’elle laissait tapie dans l’ombre. La dramaturgie racinienne tire pourtant toute sa force du silence logé en son cœur...

Donner votre avis


Table des matières

Remerciements

Remarques préliminaires

Préface

Chapitre premier. Les temporalités du silence
Scènes d’exposition au bord de l’explosion
Passés sous silence
Le passé en souffrance : rupture et pesanteur
Action verrouillée, présent pétrifié
L’invention du temps suspendu
La parole retenue
Le ravissement de la parole
Silence et fascination
La fable théâtrale comme revanche sur l’aphasie

Chapitre II. Les lieux du silence
Silence des espaces invisibles et lointains
L’ambassade amoureuse des seigneurs errants
Parole en fuite et lieux de refuge
Silence des espaces clos
Stupeur et profondeur de l’espace carcéral
De l’emprisonnement politique à l’enfermement amoureux
Unifier le lieu par le silence
L’au-delà des espaces silencieux
Dangers du hors-scène et appel du vide

Chapitre III. Silence et action
Dramatiser la parole retenue
Non-dit et maintien du suspens
Confidents et messagers de l’indicible horreur
La volonté silencieuse au coeur de l’action
Les maîtres du silence
Les revers du silence : figuration des bourreaux pathétiques
Aveux retenus et avancée de l’action
La retenue au coeur des dialogues
Les potentialités du non-dit

Chapitre IV. Enquête et inquisition
Les mauvais herméneutes : erreurs et malentendus
Puissance illusoire du silence
La soumission au silence : du joug à la manipulation
Le silence comme irrémédiable écart
Forcer la forteresse du silence
Traque silencieuse et entretiens secrets
L’inique procès du silence
Torture des coeurs sur la scène judiciaire

Chapitre V. L’urgente nécessité de se déclarer
Les coulisses de la déclaration d’amour
La cristallisation de la déclaration
Monologue amoureux et suspension de l’aveu
Prolonger l’attente par la confidence au tiers
Déclaration d’amour et cheminement de la fatalité
La déclaration d’amour : un énoncé magique ?
Je t’aime, je te bannis
Je t’aime, je te tue
Amo, ergo sum : la déclaration comme révélation de l’identité
Amour et connaissance de soi
La déclaration comme exigence de reconnaissance amoureuse
L’impossible unisson amoureux : l’interlocution déchirée

Chapitre VI. La reconnaissance interdite
Du silence à l’impossible reconnaissance ?
La scène de reconnaissance forcée
Le silence comme réponse : la reconnaissance refusée
La douloureuse scène de reconnaissance
Le suicide : l’inacceptable identité
Le suicide par amour
Le suicide des mères : le renoncement à l’identité
Le suicide d’honneur
Le naufrage de l’identité
Identité volatilisée et fatale métamorphose
Liens de parenté métamorphosés
De la métamorphose au royaume des ombres

Epilogue

Bibliographie

Index des noms propres

Index des pièces et personnages de Racine

Index des pièces autres que celles de Racine
Titre Le silence trahi
Sous-titre Racine ou la déclaration tragique
Édition Première édition
Volume 47
Auteur Jennifer TAMAS
ISSN 1420-7699
Numéro 40
Langue Français
Date de première publication du titre 26/04/2018
Avec Index; Bibliographie
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-600-05870-4
GTIN13 (EAN13) 9782600058704
Référence 40-47
Date de publication du format 26/04/2018
Nb de pages 264
Format 172 x 248 cm
Poids 660 gr
 
Support PDF
ISBN-13 978-2-600-15870-1
GTIN13 (EAN13) 9782600158701
Référence 40-47-PDF
Date de publication du format 27/04/2018
Nb de pages 264
 
Support Livre broché + PDF
ISBN-13 978-2-600-25870-8
GTIN13 (EAN13) 9782600258708
Référence 40-47-LOT
Date de publication du format 27/04/2018
Nb de pages 264
Format 172 x 248 cm
Poids 660 gr
©2013-2019 Librairie Droz