L'Invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel Agrandir

L'Invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel

Directeur éditorial Anne-Marie MERCIER-FAIVRE, Chantal THOMAS, Postface de Jean-Pierre DUPUY

0.00 CHF TTC

Jean Starobinski a montré que le XVIIIe siècle avait «inventé» la liberté. Il faut y ajouter la catastrophe. C’est une invention à plusieurs titres. Langagier d’abord, car c’est alors que le mot, dont le sens relevait essentiellement du théâtre, trouve son acception moderne. Scientifique et philosophique ensuite: la réflexion des savants, des philosophes et des écrivains du temps – Buffon, Cuvier, Montesquieu, Voltaire, Rousseau, Diderot, Sade – sur l’histoire de la terre et le devenir de l’humanité affranchit la notion de catastrophe du champ religieux. Politique et médiatique: l’histoire des catastrophes commence également de s’écrire dans ce temps où l’on tente de solliciter les aides, d’organiser le territoire, de prévenirles désastres; la dernière épidémie européenne de peste en 1720, la destruction de Lisbonne en 1755 et le tremblement de terre de Calabre en 1783 ne sont que les plus connus des événements qui retiennent l’attention des autorités et du public. Une sensibilité nouvelle procède de nouveaux média; curiosité, sensationnalisme, émotivité se répandent dans les journaux, non sans poser la question des limites du voyeurisme et du rôle du journalisme. Enfin, que ce soit dans les domaines de la peinture, de la musique ou de la littérature, les arts interrogent la légitimité de la représentation aussi bien que les modes de représentation de la catastrophe – laquelle relève a contrario de l’indicible et accuse le langage dans son inaptitude à dire la réalité. Tant d’interrogations préludent aux nôtres: l’horizon de la catastrophe domine notre monde, comme le montre, dans sa postface, la réflexion actuelle et justement alarmiste du philosophe Jean-Pierre Dupuy.

Donner votre avis

L'Invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel

L'Invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel

Jean Starobinski a montré que le XVIIIe siècle avait «inventé» la liberté. Il faut y ajouter la catastrophe. C’est une invention à plusieurs titres. Langagier d’abord, car c’est alors que le mot, dont le sens relevait essentiellement du théâtre...

Donner votre avis

Titre L'Invention de la catastrophe au XVIIIe siècle: du châtiment divin au désastre naturel
Édition Première édition
Directeur éditorial Anne-Marie MERCIER-FAIVRE, Chantal THOMAS
Postface de Jean-Pierre DUPUY
ISSN 1660-5829
Numéro 73
Langue Français
Éditeur Librairie Droz
Date de première publication du titre 01/05/2008
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-600-01204-1
GTIN13 (EAN13) 9782600012041
Référence 22-73
Date de publication du format 01/05/2008
Nb de pages 0 - 544
Illustrations 34 illustrations
Planches
Format 15.2 x 22.200001 cm
Poids 980 gr
 
Support PDF
ISBN-13 978-2-600-11204-8
GTIN13 (EAN13) 9782600112048
Référence 22-73-pdf
Date de publication du format
Nb de pages 00
 
Support Livre broché + PDF
ISBN-13 978-2-600-21204-5
GTIN13 (EAN13) 9782600212045
Référence 22-73-lot
Date de publication du format
Nb de pages 00
Format 15.2 x 22.200001 cm
Poids 980 gr
©2013-2019 Librairie Droz