Noter, annoter, éditer la musique Agrandir

Noter, annoter, éditer la musique

Mélanges offerts à Catherine Massip

Coordination éditoriale de Cécile REYNAUD, Herbert SCHNEIDER

0.00 CHF TTC

En hommage à Catherine Massip, ancien directeur du département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France, directeur d'études émérite en musicologie à la IVe section de l'Ecole pratique des Hautes Etudes, ce volume réunit 44 contributions de ses collègues, étudiants et amis - musiciens, bibliothécaires et universitaires. Les articles traitent tous de l'histoire de l'édition musicale, dans un parcours chronologique large. La description et l'analyse des sources d'abord, révélée par ces textes, occupe une large place dans ce volume - partitions, mais aussi sources prises dans la presse ou dans les livrets. Editer la musique, c'est aussi la commenter, ce à quoi s'attache la deuxième partie de l'ouvrage consacrée au XIXe siècle. Enfin, l'émergence de nouvelles sources, au XXe siècle, notamment dans l'iconographie, ou grâce à l'informatique, est l'objet d'une troisième partie.

Préfacé par Jacqueline Sanson, avec une " Ouverture " de la plume de William Christie, l'ouvrage se termine par un " Finale " de Marcelle Benoît et propose une bibliographie complète des ouvrages de Catherine Massip. Il offre également une très riche iconographie musicale et un index.


Donner votre avis

Noter, annoter, éditer la musique

Noter, annoter, éditer la musique

En hommage à Catherine Massip, ancien directeur du département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France, directeur d'études émérite en musicologie à la IVe section de l'Ecole pratique des Hautes Etudes, ce volume réunit 44 contributions...

Donner votre avis

Préface, Jacqueline Sanson. — Avant-propos, Cécile Reynaud & Herbert Schneider. Moyen Âge et époque moderne : notations et sources Ouverture, William Christie. — Guido maxime bonus. Quelques citations musicales dans des manuscrits non liturgiques des IXe-Xe siècles, Marie-Noël Colette. — « Monsieur de Lorency » démasqué : le doyen des compositeurs du « manuscrit Bauyn », François-Pierre Goy. — « J'avais déjà passé près d’un jour sans la voir » : un portrait inédit d’Henriette-Anne d’Angleterre en musicienne, Florence Gétreau. — L’atelier du compositeur : l’exemple de Sébastien de Brossard, Jean Duron. — Joseph-Clément de Bavière, Pietro Torri et le développement de l’oratorio dramatique en France (1707-1714), Manuel Couvreur. — Cantate di Nicola Fago nei manoscritti Prunières-Thibault della Bibliothèque nationale de France, Dinko Fabris. — An Eighteenth Century Musical Best-seller, Lionel Sawkins. — Athalie entre Saint-Cyr et Amsterdam : Jean Racine, Jean-Baptiste Moreau et Servaas de Konink, Rudolf Rasch. — « Souvent dans le plus doux sort » : à propos d’une lettre autographe et d’un air inédit de François Couperin, Denis Herlin. — Du miroir de la réalité à la construction d’une représentation sociale. L’information musicale dans le Mercure galant, Anne Piéjus. — Entre notation et pratique musicale : le rôle du clavecin dans les opéras baroques en France, Sylvie Bouissou. — « Les Muses en juppe »: The Airs of Anne Madeleine Guédon de Presles, Davitt Moroney. — La fortune d’un livret : La Serva padrona, Pierluigi Petrobelli. — Un exemple de diffusion musicale : la publication des livrets du « ballet et concert » du Parnasse (1729), Jérôme de La Gorce. — Die Bach-Autographe der Staatsbibliothek zu Berlin und ihre Restaurierung, Joachim Jaenecke. — Le Deus misereatur nostri de Davesne (1751) face à la critique ou le Mercure qui se prend pour Apollon, Thierry Favier. — De « Mademoiselle Marie Anne Mozart » à « Maria Anna baronne von Berchtold zu Sonnenburg ». Le destin d’une artiste de la bourgeoisie salzbourgeoise au XVIIIe siècle, Geneviève Geffray. — Publier la musique dans le livret, Herbert Schneider. — Spying on Rousseau: Le Devin at Fontainebleau in 1752, David Charlton. — Rhétorique baroque et rhétorique d’aujourd’hui : une analyse de la Fantaisie H. 75 du Versuch über die wahre Art das Clavier zu spielen de Carl Philipp Emanuel Bach, Jean-Pierre Bartoli. — La Villageoise enlevée et l’édition du terzetto « Mandina amabile » K. 480, Michel Noiray. — Les collections musicales de la Bibliothèque royale au XVIIIe siècle et leurs catalogues : de Nicolas Clément à Paul Louis Roualle de Boisgelou, Laurence Decobert, Marguerite Sablonnière et Catherine Vallet-Collot.

XIXe siècle : éditer et commenter la musique Les débuts d’un ténor espagnol à Paris sous l’Empire, Jean Mongrédien. — Un catalogue manuscrit de Jean-Jérôme Imbault postérieur à 1812, Henri Vanhulst. — La transcription et l’édition de l’oeuvre de l’improvisateur brésilien Joaquim Manoel par Sigismund Neukomm, Marcelo Fagerlande. — Parcours et détours du « chant de Nivers » au XIXe siècle, Cécile Davy-Rigaux, Sébastien Gaudelus et François Auzeil. — Le « être ou ne pas être » de Berlioz, Peter Bloom. — Regard nouveau sur les partitions annotées de la collection Camille Dubois-O’Meara, Jean-Jacques Eigeldinger. — Verdi’s "skeleton scores", Philip Gossett. — De la parodie comme réécriture politique de l’opéra : l’exemple de L’Âne à Baptiste, Joël-Marie Fauquet. — Bizet’s Second Symphony, Hugh Macdonald. — Regards de Saint-Saëns sur la musique ancienne, Marie- Gabrielle Soret. — Saint-Saëns musicien-musicologue ? À propos d’un opéracomique du XVIIIe siècle : Annette et Lubin, Yves Gérard.

XXe siècle : nouvelles sources, nouveaux outils « Un début dans la vie d’artiste ». Gabriel Fauré et ses premiers éditeurs, Jean- Michel Nectoux. — La réception de Delibes en France du début du XXe siècle à la Seconde Guerre mondiale : académicien pompier ou précurseur méconnu ?, Bérengère de l’Épine et Pauline Girard. — Le musicalisme sur la scène de l’Opéra de Paris : les décors lumineux d’Ernest Klausz pour La Damnation de Faust, Mathias Auclair et Pierre Vidal. — À la recherche d’un « agrément musical » : la musique de scène de Poulenc pour Intermezzo de Giraudoux, Myriam Chimènes. — Alfred Cortot, inventeur des « masterclasses » publiques ?, Rémi Jacobs. — Coder l’incipit musical : une voie d’accès pour les notices bibliographiques, Massimo Gentili-Tedeschi. — The musical “rossica”, Emilia B. Rassina. — Information Technology and Musicology: A Few Forecasts, H. Robert Cohen. — Un manuscrit manquant, Christine Jolivet. — Finale. Souvenirs d’une soutenance de thèse, Marcelle Benoit. — Bibliographie des travaux de Catherine Massip, Pascal Denécheau. Index des noms propres.

Titre Noter, annoter, éditer la musique
Sous-titre Mélanges offerts à Catherine Massip
Édition Première édition
Coordination éditoriale de Cécile REYNAUD, Herbert SCHNEIDER
ISSN 0073-0955
Numéro 103
Langue Français
Éditeur Librairie Droz
Date de première publication du titre 15/06/2012
Avec Index; Bibliographie
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-600-01368-0
GTIN13 (EAN13) 9782600013680
Référence 11-103
Date de publication du format 15/06/2012
Nb de pages 752
Format 15.2 x 22.200001 cm
Poids 1070 gr
 
Support PDF
ISBN-13 978-2-600-11368-7
GTIN13 (EAN13) 9782600113687
Référence 11-103-pdf
Date de publication du format 01/08/2012
 
Support Livre broché + PDF
ISBN-13 978-2-600-21368-4
GTIN13 (EAN13) 9782600213684
Référence 11-103-LOT
Date de publication du format 01/08/2012
Format 15.2 x 22.200001 cm
Poids 1070 gr
©2013-2019 Librairie Droz