Guerre civile et pardon royal en Anjou (1580-1600)

Guerre civile et pardon royal en Anjou (1580-1600)

Lettres de pardon entérinées par le présidial d'Angers

Édité par Michel NASSIET

0.00 CHF TTC

Faisant suite au recueil de lettres royales de pardon de 1565-1566, le corpus des lettres concernant l’Anjou dans les deux dernières décennies du XVIe siècle est original à plus d’un titre. Portant sur une période que laisse dans l’ombre l’enregistrement interrompu de ces documents par la chancellerie royale, il couvre toute la guerre de la Ligue, et notamment les cinq années où les institutions royales furent transférées à Tours. Il éclaire ainsi la conflictualité en temps de guerre civile, le phénomène de militarisation de la société et l’évolution de la politique du pardon en un temps de pouvoir affaibli.
Fondé sur un registre du présidial d’Angers, il permet aussi de mieux connaître les pratiques de l’entérinement, notamment la proportion des suppliants déboutés et les mesures visant à contrôler le pardon des nobles locaux en les renvoyant devant un parlement. Une autre innovation institutionnelle, un pardon spécifique aux homicides involontaires, témoigne d’une réflexion neuve sur la différence entre homicide et meurtre.
La présentation du contexte local et l’identification des protagonistes permettent d’aller plus avant dans la compréhension des conflits évoqués. Plusieurs lettres, en particulier, jettent un jour nouveau sur des personnages déjà connus des historiens, comme le fameux voyageur Jacques de Villamont ou des femmes ayant mis en œuvre des formes remarquables de charité.

MICHEL NASSIET est professeur d’Histoire moderne à l’université d’Angers et au Centre de recherches historiques de l’Ouest (UMR 6258), ancien membre de l’Institut universitaire de France.

Donner votre avis

Guerre civile et pardon royal en Anjou (1580-1600)

Guerre civile et pardon royal en Anjou (1580-1600)

Faisant suite au recueil de lettres royales de pardon de 1565-1566, le corpus des lettres concernant l’Anjou dans les deux dernières décennies du XVIe siècle est original à plus d’un titre. Portant sur une période que laisse dans l’ombre l’enregistrement interrompu de ces documents par la chancellerie royale, il couvre toute la guerre de la Ligue, et notamment les cinq années où les institutions royales furent transférées à Tours. Il éclaire ainsi la conflictualité en temps de guerre civile, le phénomène de militarisation de la société et l’évolution de la politique du pardon en un temps de pouvoir affaibli.

Donner votre avis

Introduction
I. Étude diplomatique
II. La criminalité jugée au présidial
III.Les homicides rémissibles: formes, circonstances, motifs
IV. Une stratégie d’exposition
V. Du côté des femmes
VI. Guerre civile et violence de guerre
VII. Lutte des partis, opinion et politisation

Lettres de Henri III

Lettres de Henri IV

Annexes

Sources et bibliographie

Tables
Titre Guerre civile et pardon royal en Anjou (1580-1600)
Sous-titre Lettres de pardon entérinées par le présidial d'Angers
Édition Première édition
Volume 546
Édité par Michel NASSIET
ISSN 0399-1350
Numéro 38
Langue Français
Éditeur Société de l’Histoire de France
Date de première publication du titre 01/04/2013
Avec Index; Bibliographie
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-354-07139-4
GTIN13 (EAN13) 9782354071394
Référence 38-546
Date de publication du format 01/04/2013
Nb de pages LIV - 246
Illustrations 3 illustrations
Illustrations, noir et blanc
Format 160 x 240 cm
Poids 460 gr
©2013-2019 Librairie Droz