Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000) Agrandir

Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000)

Les enjeux et méthodes du financement d'une grande entreprise

0.00 CHF TTC

Saint-Gobain a fêté ses 350 ans en 2015 : cette survie étonnante est due à l’esprit d’entreprise de sa direction, à une grande capacité d’innovation, à des salariés motivés, mais aussi à l’élasticité de sa stratégie. Depuis 1920, la firme s’est déployée dans plusieurs secteurs industriels et tertiaires, d’où un groupe diversifié (verre, chimie, distribution, etc.), en France puis en Europe, et enfin dans le monde entier. Il a fallu mobiliser des flux de trésorerie et des capacités d’autofinancement. Aussi ce livre reconstitue-t-il l’histoire de la direction financière, de son action au sein des processus de décision. Cette direction aura été l’interlocutrice clé des banquiers, compagnons de route de Saint-Gobain, qui lui ont fourni des crédits, ont accompagné ses opérations financières et participé aux opérations boursières, dont quelques batailles. Grâce aux archives de Saint- Gobain et des banques, mais aussi à des entretiens avec des acteurs clés, l’ouvrage livre des faits et leur évolution, ainsi que l’analyse des talents de chaque partie prenante. Il soupèse les rapports de force entre une firme et ses banquiers, qui oscillent au gré des plus ou moins forts besoins d’argent. La banque relationnelle est au cœur des réflexions, autour de la notion de « banquier-maison ».

Donner votre avis

Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000)

Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000)

Saint-Gobain a fêté ses 350 ans en 2015 : cette survie étonnante est due à l’esprit d’entreprise de sa direction, à une grande capacité d’innovation, à des salariés motivés, mais aussi à l’élasticité de sa stratégie...

Donner votre avis

TABLE DES MATIÈRES

Introduction générale
De l’histoire bancaire à l’histoire de Saint-Gobain
L’argent levier de la croissance et de la durabilité de Saint- Gobai
Banque et entreprise : les débats autour des modèles bancaires
Saint-Gobain et son club de banquiers : une intimité sans domination
Fidélité et fluidité au sein du club de banquiers
Un corpus de méthodes d’histoire d’entreprise et d’histoire bancaire : du cas d’étude aux réflexions problématisantes et
comparatives

Remerciements

Chapitre premier. Saint-Gobain et ses banquiers (1914-1939)
1. Au lendemain de la Première Guerre mondiale : un duo révélateur
A. Une compagnie maîtresse du jeu avec ses banquiers
B. L’émission d’obligations de 1919
2. Les tensions concurrentielles des années 1920
A. Un « coup de force » de la Banque nationale de crédit en 1920
B. Le CIC toujours en fidèle seconde ligne (1921)
3. Le splendide isolement de Saint-Gobain dans les années 1920- 1930
Conclusion : quels rapports entre la banque et son client ?

Chapitre II. Saint-Gobain et ses banquiers, de Vichy à la Libération (1940-1947)
1. Le retour des deux banques leaders aux commandes des opérations financières (en 1941-1945)
A. Deux émissions d’obligations en 1941 et 1943
B. Saint-Gobain renforce ses fonds propres : l’augmentation de capital de 1942
2. La relance de l’expansion et l’appel de Saint-Gobain à la place financière après la Seconde Guerre mondiale
A. Saint-Gobain confrontée à d’énormes besoins de financement dans l’immédiat après-guerre
B. La relance des émissions d’obligations en 1945
C. Une promotion inattendue en 1947-1948 : le CIC co-chef de file des émissions d’obligations de Saint-Gobain
D. Le retour des augmentations de capital dans l’après-guerre, en 1947 et 1948
Conclusion

Chapitre III. Les banques dans le sillage d’une firme en plein boum dans les années 1950
1. La soif d’argent long
2. Des facilités de caisse et d’escompte à Saint-Gobain
3. Saint-Gobain et la révolution du crédit à moyen terme
4. Trois nouvelles émissions d’obligations
5. Une ouverture internationale confirmée par de nouveaux types d’apports de fonds
A. Une émission d’obligations européenne en 1959
B. Des crédits à moyen terme à l’exportation
6. Cinq nouvelles augmentations du capital

Chapitre IV. Une direction financière pour animer les relations bancaires
1. Un département financier de plus en plus étoffé
2. Saint-Gobain dans la préhistoire de la comptabilité analytique
A. Vers une meilleure maîtrise des informations budgétaires
B. La bataille du contrôle budgétaire
C. La percée d’une première forme de contrôle de gestion
3. La marche empirique vers une gestion de groupe
A. L’affirmation des missions du directeur financier
B. La marche vers les ratios de gestion financière

Chapitre V. Les banques partenaires de la croissance européanisée de Saint-Gobain dans les années 1960
1. Appréhender la réalité financière de Saint-Gobain
2. Adapter sans cesse les finances à la croissance du groupe
A. L’enjeu du financement des investissements
B. Le suivi des utilisations de crédit et des lignes de crédit potentielles
3. Jongler entre les ressources internes et les ressources bancaires
A. Un équilibrisme permanent mais classique
B. La vigilance de la commission financière
4. Les tensions continues de la trésorerie à la fin des années 1960
5. Lever des capitaux longs
A. Deux amples émissions d’obligations en nouveaux francs
B. La consolidation de la base bilancielle en capital
C. Les banques et la grande opération financière de 1961
D. Les banques et l’augmentation de capital de 1965
E. Le marché aime-t-il Saint-Gobain ?

Chapitre VI. La bataille boursière autour de Saint-Gobain en 1968-1969
1. Saint-Gobain confrontée à son destin stratégique
2. Le lancement d’une offre boursière sur Saint-Gobain : David contre Goliath
3. L’actionnariat de Saint-Gobain, cœur de cible
4. Les banquiers et agents de change impliqués dans la bataille boursière
A. Des banques conseils habiles
B. Des opérations plus ou moins discrètes de ramassage en Bourse
5. La bataille de la communication institutionnelle
A. Motiver les actionnaires
B. Une logique industrielle
C. Une logique boursière
D. Une relance continuelle du dialogue
E. Inciter à la découverte de Saint-Gobain
F. La diffusion de la communication dans les médias
6. L’aventure du cours de l’action Saint-Gobain en Bourse
A. L’inflexion d’un cours jusqu’alors incertain : le bond de l’action grâce au ramassage par le clan BSN
B. La contre-attaque du clan Saint-Gobain sur le marché
C. Une révolution dans la composition du capital de Saint- Gobain
Conclusion : le destin stratégique des deux protagonistes

Chapitre VII. Les héritages des relations bancaires des sociétés à fusionner
1. Saint-Gobain intégrée dans un grand groupe industriel
A. La recomposition capitalistique de Saint-Gobain
B. L’inflexion stratégique de Saint-Gobain
2. L’héritage bancaire transmis par Saint-Gobain
3. La situation chez Pont-à-Mousson avant la fusion
A. Des pools bancaires adaptés à la complexité du groupe
B. Le temple des pools bancaires dans la sidérurgie

Chapitre VIII. Redéfinir le système bancaire de Saint-Gobain (1970-1982)
1. L’art de la diplomatie financière
A. Paribas quelque peu mise hors jeu
B. Les occasions de frictions avec les banquiers
C. Le désir d’affirmation des banques du groupe Suez
2. Des banquiers vainqueurs
3. La mise en œuvre du partenariat entre SGPM et ses banquiers
A. L’augmentation de capital de 1978 révélatrice du repli du Crédit lyonnais au profit de la BNP
B. La reprise des opérations financières et bancaires ordinaires de Saint-Gobain
C. SGPM sur le marché financier

Chapitre IX. Le rôle des banques entre 1982 et 1986 : de l’entreprise publique à la privatisation
1. L’équipe à la barre
2. La mise sur le marché de titres Saint-Gobain entre 1983 et 1986
3. Le rôle des banques en amont de la privatisation de Saint-Gobain
A. La préparation de l’opération
B. En amont, la mise sur pied du noyau dur
C. La mobilisation de la communication institutionnelle
D. Les banques à l’affût
4. Les banques leviers du succès de la privatisation
A. La bataille des talents financiers
B. Une campagne boursière de quatre semaines
5. Un succès boursier
6. Transformer l’essai

Chapitre X. Les banques compagnes de route de la mutation de Saint-Gobain (1985-2000)
1. Saint-Gobain de la place parisienne à une économie bancaire transnationale
2. L’évolution des partenariats bancaires pour porter l’offensive internationale
3. Des banquiers partenaires des offensives de diversification
A. Soutenir l’élan de la diversification
B. Une percée aux États-Unis grâce à Norton en 1990
C. Des relations fécondes avec les banquiers
4. Paribas partenaire de Saint-Gobain dans la reprise de Poliet en 1995-1999
A. Un accord subtil avec Paribas
B. Un bond transatlantique
5. Le nouveau Saint-Gobain et son club de banquiers
6. Un signe de la proximité de Saint-Gobain et de la BNP : le projet de TGF

Chapitre XI. Une évaluation du recours aux banques et aux marchés
1. Une dette à court terme maîtrisée
2. Une dette à long terme en développement
3. La sophistication des produits bancaires au service de Saint-Gobain
Conclusion

Conclusion générale
1. De la narration aux analyses historiennes
2. Expliquer la durabilité de Saint-Gobain

Index




Titre Saint-Gobain et ses banquiers (1914-2000)
Sous-titre Les enjeux et méthodes du financement d'une grande entreprise
Édition Première édition
Volume 43
Auteur Hubert BONIN
ISSN 1422-7630
Numéro 56
Langue Français
Éditeur Librairie Droz
Date de première publication du titre 27/02/2020
Avec Index
 
Support Livre broché
ISBN-13 978-2-600-06011-0
GTIN13 (EAN13) 9782600060110
Référence 56-43
Date de publication du format 27/02/2020
Nb de pages 192
Illustrations 10 illustrations
Illustrations, noir et blanc
Format 160 x 240 cm
 
Support PDF
ISBN-13 978-2-600-16011-7
GTIN13 (EAN13) 9782600160117
Référence 56-43-PDF
Date de publication du format 27/02/2020
Nb de pages 192
Illustrations 10 illustrations
Illustrations, noir et blanc
 
Support Livre broché + PDF
ISBN-13 978-2-600-26011-4
GTIN13 (EAN13) 9782600260114
Référence 56-43-LOT
Date de publication du format 27/02/2020
Nb de pages 192
Illustrations 10 illustrations
Illustrations, noir et blanc
Format 160 x 240 cm
©2013-2020 Librairie Droz